Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de mai.

Groupe de lectures

Rendez-vous le 07 juin à 20h au Bibliocafé pour élire votre favori !

Jupiter's Legacy

Depuis des décennies, l’oncle Ben de Spiderman nous serine qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Mais que se passe t-il si ceux qui ont des superpouvoirs ne s’accordent pas sur les responsabilités que cela entraine ?
À la suite d’une mystérieuse découverte sur une île dans les années 30, un groupe de personnes se retrouve doté de superpouvoirs. Leur job sera simple : faire le bien de la communauté en combattant le crime. En 2013, ces héros ont vieilli et le monde a changé. Leurs enfants ont eux aussi des pouvoirs mais ne veulent pas jouer aux héros en costume. Et nombreux sont ceux qui, comme eux, pensent qu’être un héros c’est autre chose…
Le scénariste Mark Millar, connu entre autres pour Kick Ass, Kingsman, ou Civil War (dont l’adaptation au cinéma est en salles actuellement), pose ici un regard « réaliste » sur les réactions humaines que les héros et leur entourage peuvent avoir. Oui, se balader en costume moulant c’est ridicule ; et la place du super-héros dans la société ne se résume pas ici à la simple question de l’identité secrète mais prend une toute autre ampleur.
Les dessins de Frank Quitely, puissants et efficaces, raviront les amateurs de comics moderne. L’ensemble est lissé avec des couleurs pastelles parfois surprenantes, mais l’action est toujours claire que ce soit dans les moments intenses comme ceux plus réflexifs.
Le du fin mot de l’intrigue sera dévoilé dans un tome deux. Et pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur cet univers de super-héros à la fois classique et atypique, une préquelle est déjà écrite (Jupiter’s Circle) et un film serait en cours de production…

Jupiter’s Legacy
Scénario : Mark Millar
Dessin : Frank Quitely
Editions Panini Comics

Chronique écrite par Raphaël Robert-Bouchard

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois d’avril.

Groupe de lectures

Rendez-vous le 03 mai à 20h au Bibliocafé pour élire votre favori !

Underwater

En pleine canicule et alors que les restrictions d’eau sont très importantes, Chinami, une jeune japonaise, s’évanouit lors d’un entrainement de sport. À son réveil, elle se retrouve seule sur la berge d’une rivière aux eaux cristallines. Autour d’elle un village paisible où seuls vivent encore un vieil homme et un petit garçon. Ce lieu mystérieux et magique, qui lui semble familier, va petit à petit lui révéler ses secrets.
Ce manga de Yuki Urushibara est tout d’abord un bel objet : le format est assez grand, et la splendide couverture, faite de reliefs et d’aquarelles aux couleurs froides et douces, invite immédiatement à la lecture. Le dessin est très doux, les premières pages colorées en aquarelle en mettent plein la vue et nous posent directement en état de contemplation. Après les cinq premières pages couleur, le reste de l’œuvre est en noir et blanc. On peut y admirer beaucoup de paysages, charmants et zen, dessinés avec énormément de détails, qui rendent l’œuvre facilement immersive.
L’histoire est tendre, au bord du fantastique, et peut rappeler les ambiances du film « Le voyage de Chihiro » entre la réalité et l’imaginaire (mais sans les esprits monstrueux). Elle se conclura dans un second tome dont la sortie est prévue pour juin, et qui en dévoilera sans doute un peu plus sur ce mystérieux village.

Underwater – Le village immergé
Scénario et dessin : Yuki Urushibara
Editions Ki-oon

Chronique écrite par Lisa Marteau

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de mars.

Groupe de lectures

Rendez-vous le 05 avril à 20h au Bibliocafé pour élire votre favori !

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de février.

Groupe de lectures

Rendez-vous le 01 mars à 20h au Bibliocafé pour élire votre favori !

Alcoolique

« Je m’appelle Jonathan. Je suis alcoolique. » C’est par la formule rituelle de présentation aux Alcooliques Anonymes que commence cette histoire. Voilà le lecteur placé d’emblée au cœur du sujet.

Jonathan A. a bu son premier verre à l’âge de 15 ans, ça a été le début de la descente aux enfers. Il a plongé la tête la première dans l’alcool, sans jamais vraiment tenter de maîtriser sa consommation, trouvant dans cette substance un moyen de faciliter les relations avec ses semblables. Sa vie de lycéen et d’étudiant est faite de beuveries régulières et d’expériences sexuelles plus ou moins épanouissantes. Peu après la fin de ses études, ses parents meurent accidentellement, ce qui n’arrange rien à son addiction. Quelques temps après, il fait une cure de désintoxication et devient abstinent pendant treize ans, mais une relation sentimentale malsaine fera qu’il sera rattrapé par ses vieux démons.

Jonathan Ames, écrivain, et scénariste de l’album, nous livre un récit autobiographique à la fois drôle, tragique et poignant, servi par le dessin en noir et blanc dynamique, anguleux et redoutablement efficace de Dean Haspiel. L’histoire est quelque peu déstructurée, à l’image de la vie du héros, elle est aussi pleine de situations très curieuses, comme celle qui ouvre l’album, auxquelles peuvent mener l’excès de substances alcoolisés. C’est à la fois le désespoir et l’optimisme qui ressortent de cet album, on s’attache au héros et on espère très fort qu’il arrivera un jour à faire le bon choix.

« Alcoolique »
Scénario : Jonathan Ames
Dessin : Dean Haspiel
Editions Monsieur Toussaint Louverture – 144 pages

Chronique écrite par Sylvain Rochat

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de janvier.

Groupe de lectures

Rendez-vous le 02 février à 20h au Bibliocafé pour élire votre favori !

Angola

Ce devait être un plan sans accroc. Peut-être même un peu trop facile. Rien ne se passe comme prévu et Tyler Cross est condamné à vingt ans au pénitencier d’Angola. Vingt ans ramenés à quelques jours par la mafia. Une seule solution alors : survivre, gagner du temps, préparer sa fuite et sa vengeance.

Nury et Brüno pour l’écriture et le dessin, et Laurence Croix aux couleurs prolongent le sillon entamé par le premier tome. Le trio ne se cache pas d’une histoire classique empruntant aussi bien aux Romans et qu’aux Films Noirs. Les codes sont respectés : des méchants très méchants, l’innocent condamné à tort, la femme en détresse, la femme fatale, et le justicier. On aurait pu craindre que l’hommage ne tourne à la caricature, mais le trio sait où se trouve la limite.

Graphiquement on retrouve ici le style très reconnaissable de Brüno proche d’une esthétique expressionniste. Les décors et les personnages sont réduits au minimum : quelques traits pour les contours que la couleur et les ombres viennent remplir. Quant au rythme des pages, il emprunte lui aussi au cinéma se rapprochant d’un montage très « cut » et repose essentiellement sur des ellipses. Tout cela laisse à l’histoire et au lecteur peu de place pour respirer jusqu’au bout de ces presque cent pages.

Là où Black Rock posait les bases, Angola permet au trio Brüno/Nury/Croix une meilleure maîtrise de tous les aspects et offre un second tome meilleur que son prédécesseur. Cela laisse à penser que la montée en puissance se poursuivra dans un éventuel troisième tome.

« Tyler Cross – Angola »
Scénario : Fabien Nury
Dessin : Brüno
Couleurs : Laurence Croix
Editions Dargaud – 100 pages

Chronique écrite par Thomas Regdosz

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de décembre.

Groupe de lectures

Switch to our mobile site