Archive pour la catégorie ‘Non utilisé’

Séance exceptionnelle pour le groupe de lectures, en présence de l’auteur Timothé Le Boucher (« Le patient », « Ces jours qui disparaissent »…). Les 5 ouvrages de la sélection ont été choisis par l’auteur, qui débattra avec les autres lecteurs, en apportant son regard de professionnel :

Groupe de lectures
« Hollywood menteur » de Luz
« Cassandra Darke » de Posy Simmonds
« La princesse de Clèves » de Claire Bouilhac et Catel Muller, d’après Madame De la Fayette
« La traversée » de Clément Paurd
« Les liens du sang » de Shuzo Oshimi

Nous vous donnons rendez-vous mercredi 12 juin au Manhattan cafe (26 place Alphonse Lepetit) pour venir débattre et élire le(s) nouveau Coup(s) de Cœur. Vous pourrez également découvrir la sélection de juin.

Locke & Key
 

Bienvenue dans le manoir de Keyhouse, en Nouvelle-Angleterre. C’est dans cette demeure familiale que Tyler, Kinsey et Bode viennent trouver refuge avec leur mère après une tragédie familale. Mais dans le pays de Lovecraft, une telle maison recèle de nombreux secrets pour qui saura les voir, et à mesure que les enfants trouvent les clés, de mystérieuses portes s’ouvrent à eux…

La réédition récente de « Locke & Key » est une excellente occasion de redécouvrir cette série de Joe Hill, auteur à succès, récompensé aussi bien pour ses romans que pour ses comics (Eisner Award 2011 du meilleur scénario).

Ce premier tome est un modèle du genre : il réussit à nous exposer progressivement les différents personnages tout en nous mettant directement au coeur de l’intrigue. Le dessin de Gabriel Rodriguez, dont le style peut sembler un peu daté au premier regard, se révèle terriblement efficace. La mise en scène accroche le lecteur jusqu’à la dernière page, et le laisse impatient de découvrir la suite… Fort heureusement, la réédition des six volumes de la série est prévue d’ici la fin de l’année. Une excellente nouvelle pour les amateurs de suspense et de fantastique !

Locke and Key tome 1 : Bienvenue à Lovecraft
Scénario : Joe Hill
Dessin : Gabriel Rodriguez
Éditions Hi Comics – 168 pages

Chronique écrite par Paul Ferret