Archive pour mai 2015

La prochaine réunion de notre groupe de lecture se tiendra le jeudi 04 juin prochain, et bouleversera les habitudes. En effet, nous aurons ce mois-ci l’honneur et l’avantage de recevoir les deux présidents du Festival A2Bulles de Niort (qui aura lieu samedi 6 juin), qui débattront avec nous de la sélection du mois.

Illustration : François Ravard
Illustration : François Ravard

Et pour accueillir messieurs François Ravard et Aurélien Ducoudray (qui a également choisi les livres que nous lisons ce mois-ci), nous changerons également non seulement de lieu, mais également d’horaire !
La réunion aura donc lieu ce mois-ci au Palais de la Bière (250 Rue du Faubourg du Pont Neuf, 86000 Poitiers) à partir de 21h.

Pensez à ramener les livres que vous auriez en votre possession, afin de pouvoir appuyer le débat. Et si vous ne pouvez vraiment pas être présents, vous pouvez envoyer vos notes (de 0 à 10) et commentaires pour chaque BD lue à l’adresse lectures@9aev.org, ou encore les transmettre à un gentil camarade qui viendra à la réunion.

Les nouvelles personnes sont toujours les bienvenues. Si vous souhaitez rejoindre le Groupe de Lecture : l’adhésion est de 20€ pour un an (de date à date).

Groupe de lecture

Les adhérents du groupe de lecture de 9ème Art en Vienne ont ce mois-ci le plaisir de pouvoir lire les ouvrages suivants, une sélection opérée ce mois-ci par le scénariste Aurélien Ducoudray :

Le Paradis Perdu de Pablo Auladell
La favorite de Matthias Lehmann
Nowhere Men de Eric Stephenson et Nate Bellegarde
Le rapport de Brodeck de Manu Larcenet
Wonderland de Tom Tirabosco

Les livres sont comme d’habitude disponibles à la Librairie Bulles d’encres (Rue de la Cathédrale à Poitiers), et à la médiathèque de Ligugé, où vous pouvez adhérer pour rejoindre le groupe de lecture.
Nous nous réunirons le jeudi 04 juin en soirée dans un lieu que nous vous préciserons ultérieurement. Cette séance exceptionnelle se fera en présence des deux présidents du festival À 2 Bulles (qui aura lieu le samedi 6 juin à Niort), Aurélien Ducoudray et François Ravard. Les curieux sont évidemment les bienvenus, et pourront en profiter pour rejoindre le groupe !

Racket

Racket nous conte un fait divers tragique, où une adolescente se fait agresser et poignarder pour un simple vol de téléphone portable. Après être parvenue à rentrer chez elle, elle s’effondre dans les bras de son père et tombe dans le coma, où elle devra livrer bataille contre ses propres peurs.
Dessinateur touche à tout ayant travaillé entre autres pour le cinéma et la publicité, Stéphane Levallois nous livre une oeuvre originale tant sur le fond que sur la forme. En effet, l’auteur a choisi de réaliser entièrement son album sur des carnets de story-board, s’imposant ainsi l’utilisation des cases déjà définies. Le récit est intégralement muet, et alterne les dessins à l’encre de chine et à l’aquarelle, retranscrivant aussi bien la souffrance du père au chevet de sa fille que l’univers étrange et onirique dans lequel cette dernière lutte pour sa survie. L’auteur sait tirer avantage du format story-board pour insuffler du rythme au récit et donner du mouvement à ses personnages, et finit par s’affranchir des contraintes des pages lorsque le récit bascule pleinement dans le fantastique.
Si le sujet du coma a déjà été traité tout récemment dans « Quand vous pensiez que j’étais mort », chez le même éditeur, l’angle choisi par l’auteur est ici radicalement différent : Là où Mathieu Blanchin nous livrait un témoignage autobiographique étonnant, Stéphane Levallois opte pour une fiction dynamique, et le lecteur se laisse happer par ce récit dont les 312 pages se lisent d’une seule traite.