Archive pour novembre 2016

9e Art en Vienne a le plaisir de inviter a une nouvelle rencontre « Regards croisés » en cette fin d’année :

Le grand A – La grande distribution mange 195 jours de votre vie

Partant de l’histoire du plus grand hypermarché de France, Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer enquêtent dans « Le grand A » sur le fonctionnement de la grande distribution. En interrogeant les clients, les employés, la direction, les producteurs, les fournisseurs, mais aussi les élus et les petits commerçants, ils étudient l’impact des hypermarchés sur nos vies.
Les deux auteurs seront présents pour une rencontre autour de cet album, et débattront du sujet avec Jean-Paul Géhin, sociologue et président du festival « Filmer le travail ».

Cette rencontre se déroulera à l’amphithéâtre Bolivar de Sciences Po (49 place Charles de Gaulle, Poitiers) le mardi 6 décembre à partir de 19h. Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer seront également présents à partir de 15h à la librairie Bulles d’encre (63 Rue de la Cathédrale, Poitiers) pour une séance de dédicaces.

Infos pratiques :
Mardi 6 décembre 2016 – 19h
Sciences Po – Amphithéâtre Bolivar, 49 place Charles de Gaulle, 86000 Poitiers
Entrée libre et gratuite.

Séance de dédicace à partir de 15h
Librairie Bulles d’encre, 63 Rue de la Cathédrale, 86000 Poitiers

Dans le cadre de la résidence de création d’Anthony Rageul, à l’invitation du Centre du Livre et de la Lecture en Poitou-Charentes, Neuvième Art en Vienne vous propose une rencontre autour de la bande dessinée numérique.

Depuis le milieu des années quatre-vingts dix, la bande dessinée numérique recouvre de nombreuses pratiques et prend diverses formes. Si aujourd’hui certains formats peuvent être identifiés comme des « standards », un déroulé historique permettra d’apprécier la diversité de la bande dessinée numérique. Dans un deuxième temps, Anthony Rageul reviendra sur sa pratique et présentera ses créations.

Cette rencontre aura lieu au Biblio café (71bis Rue de la Cathédrale, 86000 Poitiers), le mardi 22 novembre à partir de 20h.

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de novembre.

Groupe de lectures

La sélection du mois a été faite par l’auteur Marie Deschamps, qui se joindra à nous pour la prochaine séance du groupe de lectures ! En conséquence, nous changeons nos habitudes, et nous réunirons le mercredi 07 décembre à 20h au Manhattan Café (26 Place Alphonse Lepetit, 86000 Poitiers).

L'abominable Charles Christopher

 
 

Abominable, vraiment ?

Mais quel est donc cet étrange animal que l’on aperçoit sur la couverture ?

Le long des planches, cette «créature» évolue dans un univers incroyable, dans lequel l’auteur fait preuve d’une imagination débordante. Tout sonne juste dans cette histoire où la nature et ses protagonistes revêtent de bien des façons des aspects humains. L’Homme, lui, est suggéré mais jamais dessiné. Les nombreux messages évoqués, au travers des bulles et du crayonné détaillé, nous parlent, nous font écho. Ils nous ramènent à notre propre existence. Miroirs en quelque sorte de notre vie à la fois triste, belle, drôle, tragique, sensible. Karl Kerschl sait faire preuve d’une grande richesse au niveau des émotions parfois en demi-teintes, et insuffle à L’Abominable Charles Christopher un parfait équilibre entre réalité et conte symbolique. On rit, et on en pleure aussi  tellement c’est beau !
D’abominable donc, on pourrait qualifier cette BD d’incroyable à suivre à travers la pérégrination de Charles où chaque passage s’ouvre sur une histoire, un microcosme.

Karl Kerschl, auteur canadien prolixe, travaillant depuis les années 1990 aux comics books, a reçu pour  L’abominable Charles Christopher, le prix Eisner de la meilleur bande dessinée en ligne. Eh oui ! Sa BD a tout d’abord reçu un franc succès en ligne avant d’être éditée en version anglaise puis française, et vous pouvez la découvrir (en VO) sur son site web : http://abominable.cc/

L’abominable Charles Christopher
Scénario et dessins : Karl Kerschl
Editions Lounak

Chronique écrite par Mélanie Massa et Mickaël P.