Favorite

Le groupe de lecture de 9ème Art en Vienne a choisi exceptionnellement de distinguer deux albums plutôt qu’un seul, tant la qualité était au rendez-vous :
Le scrutin a élu « Le rapport de Brodeck » comme BD du mois. Rien de surprenant compte tenu du génie de Manu Larcenet et de son travail sur ce tome 1. Mais la sélection de ce mois de mai, comptait LA bd « coup de coeur » et LA « favorite », une surprenante BD de Matthias Lehmann qui a fait l’unanimité.
Ce livre met en scène Constance, une jeune fille qui grandit enfermée dans une demeure bourgeoise bordée d’un parc qu’elle ne fréquente qu’à de rares moments. Elle est éduquée par une grand-mère, stricte, violente et imprévisible et un grand-père lâche et fuyant. Matthias Lehman pose dès les premières pages une ambiance pesante digne d’un Mauriac dans « vipère au poing ».
L’auteur aurait pu se contenter de dérouler une historie de maltraitance dans cet univers déjà riche. Oui, mais voilà, La favorite est surprenante. Matthias Lehman s’amuse à prendre des directions différentes pour raconter son histoire. Par exemple, Constance s’invente un monde imaginaire riche, à la frontière du réel dans lequel l’histoire pourrait glisser. Mais non, le livre revient toujours à son intrigue. Les rebondissements se succèdent avec une fluidité et une cohérence surprenante.
Le dessin est tout aussi surprenant. Le trait « seventy », plutôt classique et rond, est enrichi de grands aplats de noir et de hachures judicieusement placés. Ce traitement renforce la sensation de huis clos et favorise les émotions. L’auteur complète son dessin avec un découpage déconcertant. Il alterne les pleines pages, les strips et les gaufriers denses, enlève les bords de pages, pose des éléments flottants. Chaque page est une surprise.
La Favorite, vous l’aurez compris, vous surprendra…

Chronique écrite par Mathieu Siam

Les commentaires sont fermés.