Duel
 

Duel est la mise en scène de l’opposition. Dans cette BD, nous suivons l’opposition permanente de Gabriel Feraud et Armand d’Hubert. L’un vient du sud, l’autre du nord, l’un est sanguin et fort en gueule, l’autre est flegmatique et réservé. Tous deux hussards de la grande armée, leur rencontre sur fond de faute auprès de la bourgeoisie strasbourgeoise les mènera à vivre une rivalité de 20 ans.
Renaud Farace réussit avec Duel, inspiré de Le Duel de Joseph Conrad et de personnages historiques, à équilibrer les relations de ses personnages et les contextes tumultueux du premier empire, de la restauration et des 100 jours. Le contexte historique, qui joue un rôle majeur dans la rivalité des deux protagonistes, ne viendra jamais la supplanter pour autant.
Le dessin en noir et blanc est dynamique, ni trop simple ni trop chargé, tout à fait adapté aux scènes d’action comme aux scènes de cour. Le rouge vient rompre le noir et blanc pour appuyer la tension, la violence ou l’angoisse qu’évoquent les duels à répétition ou les batailles venant ponctuer le récit.
Renaud Farace nous livre ici une BD riche, qui sait pleinement tirer profit de ses personnages et de son contexte. Une réussite.

Duel
Scénario et dessins : Renaud Farace, d’après Joseph Conrad
Editions Casterman – 192 pages

Chronique écrite par Pierre Laporte

 
 

Les commentaires sont fermés.