Opération Copperhead
 

Ainsi appelée pour la vipère de couleur cuivre réputée pour son camouflage, l’Opération Copperhead raconte l’histoire rocambolesque d’une mission de contre-espionnage où même si tout n’est pas vrai, tout n’est pas faux non plus…

Londres, 1943. La Seconde Guerre Mondiale bat son plein. Ayant quitté Hollywood afin de revenir en Grande-Bretagne pour servir son pays, l’élégant acteur et lieutenant-colonel David Niven reçoit un coup de fil : le Premier Ministre Churchill souhaite qu’il prépare un film pour l’armée. Loin du glamour hollywoodien, le jeune soldat de deuxième classe Peter Ustinov s’entraîne tant bien que mal avec son unité quand il reçoit une réponse favorable à sa demande d’affectation au Service Cinématographique des Armées et devient donc le subordonné de David Niven. Pendant que les deux hommes élaborent le film de propagande, Niven est convoqué par Churchill qui lui donne une mission parallèle : il faudrait trouver un sosie pour incarner le général Montgomery lors d’une tournée en Afrique du Nord pour tromper les nazis et les éloigner du véritable débarquement. L’Opération Copperhead est née…

La couverture donne le ton de cette bande dessinée décidément cinématographique : les personnages hauts en couleur et « so British » prennent vie sous nos yeux à un tel point qu’on entend leurs accents à travers les pages. Mené par le scénario très fort et le dessin efficace de Jean Harambat, le récit bénéficie également de l’intégration d’extraits judicieusement choisis des autobiographies des trois personnages principaux. Comme preuve subtile à la Roland Barthes de cet épisode historique top secret, des photographies des vrais personnages reproduites à l’intérieur de la couverture et le quatrième de couverture encadrent littéralement l’univers du récit. Ainsi, Opération Copperhead marie l’Histoire et l’affabulation avec une légèreté indiquant un grand travail de documentation et offre au lecteur une délicieuse parenthèse pleine d’humour britannique et de renversements de situations invraisemblables.

Opération Copperhead
Scénario et dessins : Jean Harambat
Editions Dargaud – 176 pages

Chronique écrite par Anna Howell

 
 

Les commentaires sont fermés.