Edmond
 

Adaptation en BD par Léonard Chemineau de la pièce de théâtre éponyme d’Alexis Michalik, cet ouvrage est consacré à la genèse de la plus célèbre pièce d’Edmond Rostand : Cyrano de Bergerac. Et si l’on pouvait craindre une représentation statique, cet album s’affranchit au contraire des contraintes théâtrales pour mieux jouer sur la pluralité des endroits et des protagonistes rencontrés, dans des pages hautes en couleurs où s’enchaînent mots d’esprit et situations rocambolesques à un rythme trépidant.
Les puristes pourront peut-être regretter que les événements soient altérés pour en faire un vaudeville véritable, sublimé par le format de la bande dessinée ; les autres lecteurs, quant à eux, auront envie d’y croire tout au long des 120 pages du livre et vibreront avec Edmond Rostand, sa famille, ses acteurs, et même ses illustres contemporains auteurs de théâtre. Comme dans tout bon vaudeville, l’engrenage est en marche dès le début, et malgré des pages denses mais dynamiques et une couverture dont l’austérité ne rend pas justice à son intérieur, on se laisse emporter jusqu’au tomber de rideau… ou jusqu’à la dernière page.


Edmond
Scénario et dessins : Léonard Chemineau, d’après Alexis Michalik
Rue de Sèvres – 116 pages

Chronique écrite par Florian R. Guillon (qui ne se contente pas de lire de la BD, il en écrit et en dessine aussi.)

 
 

Les commentaires sont fermés.