A force de croiser des restaurants à tous les coins de rue, et des mangas à tous les coins de librairie, on en finirait par oublier que le Japon nous est aussi étrange qu’étranger. Samedi 2 juin, deux voyageurs au pays du Soleil levant ont rappelé au cours d’une séance diapo les petites et grandes choses qui font du Japon un dépayseur efficace.

Florent Chavouet, à travers ses carnets de voyage Manabe-Shima et Tokyo Sanpo, et Xavier Guilbert, critique de bande dessinée et japanophile reconnu, ont ainsi présenté Tokyo et le Japon en anecdotes à une cinquantaine de personnes venue à la Maison de l’Architecture, co-organisatrice de la rencontre.

Lors de la discussion animée par Jean-Philippe Martin, l’on a notamment appris que les constructeurs tokyoïtes se doivent de respecter des cadastres médiévaux, au risque de bâtir des structures alambiquées ; que les Japonais aiment se retrouver tous les ans pour pique-niquer dans les parcs à l’occasion du Hanami, la floraison des cerisiers ; ou encore qu’un château français du XVIIe siècle reproduit dans le centre de Tokyo abrite un restaurant de Joël Robuchon.

>>Prochain évènement 9e Art en Vienne : Festival Les Rencontres du Neuvième Type le 13 octobre 2012.

Les commentaires sont fermés.