Le 28 mars prochain, 9ème Art en Vienne, en partenariat avec L’Ecole de design de nouvelle-aquitaine vous invite à une rencontre autour du reportage en bande dessinée !

Nous recevons Nicoby, auteur de bandes dessinées, et Sylvain Ricard, scénariste et co-fondateur de « La Revue Dessinée « . Après avoir réalisé ensemble l’album « 20 ans ferme « , un récit témoignant de la réalité du milieu carcéral en France, ils cosignent ensemble une enquête sur les méthodes de Donald Trump, parue dans la Revue Dessinée.
Comment aborder ces sujets, et quelle plus-value le traitement en BD leur apporte-t-il ? Les deux auteurs en débattront ensemble et avec le public. La soirée sera animée par Olivier de Freitas, coordinateur culturel des médiathèques de la Communauté d’Agglomérations Niortaise.

Des murs de la prison au mur de Trump

La rencontre se tiendra jeudi 28 mars 2019 à 20h30, à la Fanzinothèque (185 Rue du Faubourg du Pont Neuf, à Poitiers, juste à côté du Confort Moderne), et l’entrée est libre est gratuite.

Faites passer l’info, et n’hésitez pas à faire le mur pour venir assister à la rencontre !

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de février.

Groupe de lectures
« Hope One » – Tome 1 de ‘Fane
« Une maternité rouge » de Christian Lax
« Un été sans maman » de Grégory Panaccione
« Shipwreck » de Warren Ellis et Phil Hester
« The Black Holes » de Borja Gonzàlez

Rendez-vous le 06 mars à 20h au Biblio-café pour élire votre favori !

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de janvier.

Groupe de lectures
« The Empire of Corpses » – Tome 1 de Project Itoh et Toh EnJoe’s
« Spirou – L’espoir malgré tout » de Emile Bravo
« X-Men Grand Design » de Ed Piskor
« L’orphelin de perdide » – Tome 1 de Régis Hautière et Adriàn
« Conan le Cimmérien – La fille du géant du ciel » de Robin Recht d’après Robert E. Howard

Rendez-vous le 06 février à 20h au Biblio-café pour élire votre favori !

Pour bien commencer l’année 2019, 9ème Art en Vienne vous propose une rencontre pour parler d’un sujet qui nous concerne tous, celui de notre intimité dans le monde merveilleux du Big Data.

Nous recevons Robin Cousin, auteur de Le profil de Jean Melville, dans le cadre de sa résidence artistique à la Maison des étudiants de Poitiers sur le thème « Les sciences peuvent-elles encore sauver le monde ? ». Il débattra avec Sébastien Cornuaud, juriste spécialisé dans la propriété intellectuelle et les nouvelles technologies, et la rencontre sera modérée par Jean-Christophe Pasco, doctorant à la faculté de droit de Poitiers et IE au FABRICC.

Intimite Et Big Data

La rencontre se tiendra Vendredi 18 janvier 2019 à 19h, dans les locaux de Cobalt (5 rue Victor Hugo, à Poitiers), et l’entrée est libre est gratuite.

Venez nombreux, parlez-en autour de vous, et partagez l’info sur les réseaux à vos risques et périls !

Edmond
 

Adaptation en BD par Léonard Chemineau de la pièce de théâtre éponyme d’Alexis Michalik, cet ouvrage est consacré à la genèse de la plus célèbre pièce d’Edmond Rostand : Cyrano de Bergerac. Et si l’on pouvait craindre une représentation statique, cet album s’affranchit au contraire des contraintes théâtrales pour mieux jouer sur la pluralité des endroits et des protagonistes rencontrés, dans des pages hautes en couleurs où s’enchaînent mots d’esprit et situations rocambolesques à un rythme trépidant.
Les puristes pourront peut-être regretter que les événements soient altérés pour en faire un vaudeville véritable, sublimé par le format de la bande dessinée ; les autres lecteurs, quant à eux, auront envie d’y croire tout au long des 120 pages du livre et vibreront avec Edmond Rostand, sa famille, ses acteurs, et même ses illustres contemporains auteurs de théâtre. Comme dans tout bon vaudeville, l’engrenage est en marche dès le début, et malgré des pages denses mais dynamiques et une couverture dont l’austérité ne rend pas justice à son intérieur, on se laisse emporter jusqu’au tomber de rideau… ou jusqu’à la dernière page.


Edmond
Scénario et dessins : Léonard Chemineau, d’après Alexis Michalik
Rue de Sèvres – 116 pages

Chronique écrite par Florian R. Guillon (qui ne se contente pas de lire de la BD, il en écrit et en dessine aussi.)

 
 

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de décembre.

Groupe de lectures
« La plus belle femme du monde » de William Roy et Sylvain Dorange
« L’avancée des travaux » de Etienne Davodeau
« Malaterre » de Pierre-Henry Gomont
« Charlotte impératice » – Tome 1 de Fabien Nury et Matthieu Bonhomme
« Atom Agency » de Yann et Olivier Schwartz

Rendez-vous le 09 janvier à 20h au Biblio-café pour élire votre favori ! (attention, exceptionnellement nous serons le 2ème mercredi du mois !)

Le 7 décembre, les auteurs de l’excellent « Love in Vain », MEZZO et Jean-Michel DUPONT seront présents à Poitiers à l’occasion de la sortie d’une édition spéciale de leur album.

Love in Vain
 

Les auteurs seront à la librairie Bulles d’encres (63 rue de la Cathédrale à Poitiers) pour une séance de dédicace à partir de 14h.
Puis, la journée se poursuivra à la médiathèque François-Mitterand (4 rue de l’Université à Poitiers) à 18h pour une rencontre animée par Christophe DELBROUCK.

Le signe des rêves
 

Entrepreneur japonais trop naïf, Takashi Kamoda perd son usine, puis son épouse le quitte. Désespéré, il erre seul avec sa fille, quand un oiseau lui apporte un mystérieux « signe des rêves » qui va les conduire jusqu’à Iyami, un énigmatique dandy francophile. Ce dernier va leur confier une mission périlleuse impliquant de se rendre jusqu’à Paris, au musée du Louvre.
Depuis plusieurs années, la collection Louvre-Futuropolis propose à des hauteurs d’horizons différents de donner leur vision du célèbre musée Parisien. C’est cette fois le Japonais Naoki Urasawa qui se frotte à l’exercice, avec un parti pris original : quelle serait la vision du Louvre pour un Japonais qui n’y a jamais mis les pieds ? En l’occurence celle d’Iyami, personnage d’escroc issu d’un manga humorique des années 60, culte au Japon mais inconnu en France. Cet individu haut en couleurs détonne dans l’univers d’Urasawa avec son look improbable et ses nombreux tics de langage, mais permet au lecteur de comprendre immédiatement que tous ses beaux discours sur la France et le Louvre sont issus de son imagination. Pour le reste, on reconnait bien la patte de l’auteur de « Monster » : des personnages attachants, un sens du rythme et du suspense, mais également un dessin et des mises en pages léchées, bien mis en valeur par le grand format de l’album.
Seul petit défaut de cette édition : celui d’avoir scindé l’histoire en deux volumes. Mais heureusement, le deuxième tome du diptyque est déjà disponible !


Mujirushi – Le signe des rêves (tome 1)
Scénario et dessins : Naoki Urasawa
Futuropolis/Louvre éditions – 144 pages

Chronique écrite par Paul Ferret

 
 

Voici la sélection de 5 ouvrages que l’association vous propose de lire en ce mois de septembre.

Groupe de lectures
« L’ogre amoureux » de Nicolas Dumontheuil
« L’homme qui traversait les montagnes » de Patrick Baud et Dred Druart
« Grateful Dead » – Tome 1 de Masato Hisa
« Mujirushi – Le signe des rêves » – Tome 1 de Naoki Urasawa
« Unholy Grail » – Tome 1 de Cullen Bunn et Mirko Colak

Rendez-vous le 03 octobre à 20h au Biblio-café pour élire votre favori !

Poussin-bleu
 

Fluide Glacial se met à l’Heroic fantasy !
Cette rocambolesque bande dessinée va mettre en lumière la vie trépidante d’un poussin. Bleu. Ce mignon petit personnage, très innocent sur le monde qui l’entoure, va être choisi le jour de son 16e jourversaire pour être le champion de la déesse des animaux. Car oui, le roi des Dieux est mort, ses 7 enfants vont donc se battre pour savoir qui lui succèdera. Mais on est d’accord, faire couler du sang divin est un peu trop bestial et superflu, autant choisir d’autres êtres vivants qui lutteront à leur place : les fameux champions.

Poussin bleu prend son rôle de pourfendeur du mal très au sérieux. Il tente de sauver la veuve et les petits chatons orphelins dans ce monde de brutes. Il rêve d’une flamboyante armure en or. Il n’aura de sa déesse que le « don de parole ». Moins efficace que la salive d’acide ou les yeux lasers de ses adversaires, mais il s’en contentera. Quels vont être les défis que les dieux vont lui lancer ? Réussira t’il à surmonter les obstacles ?

Dans ce premier tome, Monsieur le Chien décline, planche par planche, de petites histoires iconoclastes qui suivent une ligne directrice : l’ascension d’un héros-poussin-bleu. C’est 56 pages de personnages hauts en couleurs, de surprises toujours renouvelées. Le graphisme est pimpant, situé à une juste limite entre le réaliste et le cartoonesque. Cet ouvrage burlesque et cruel (cruellement drôle) reprend les codes de l’humour absurde des Monty Python, rajoutant l’honneur et la camaraderie des « De cape et de crocs » (En prenant comme protagoniste principal un candide, mignon et courageux personnage qui n’est pas sans rappeler Eusèbe).

Poussin bleu est une perle, sa légende se propagera à travers toute la plèbe de rôlistes, bardes et autres lecteurs assidus. Il plaira sans aucun doute à tous les amateurs de second degré (de 12ème et de 36ème également), de dieux rouges à moitiés nus, de femmes de caractère, de Don Juan ratés, d’appâts humains recouverts de sauce, de canards cruels, de tueurs de licornes, de crabes ambitieux et de fiers gallinacés bleus de douze centimètres à la langue bien pendue.


Poussin-bleu tome 1 – L’armure d’or
Scénario et dessins : Monsieur le Chien
Éditions Fluide Glacial – 56 pages

Chronique écrite par Lisa Marteau